retour

Masthead Image

A la rencontre de Pierre Minvielle

por

Montagnard, spéléologue et écrivain connu, notamment par de multiples livres sur les Pyrénées. On lui doit aussi l'exploration des canyons de la sierra de Guara où il a contribué à faire naître la pratique du canyoning. Cet ancien directeur de la revue La Montagne et Alpinisme a trainé ses guêtres dans une multitude de massifs montagneux, de par le monde. Mais sans jamais oublier Gourette, là où s'est forgé sa passion de l'aventure.


Votre première rencontre avec les pyrénees ?

Je ne savais pas encore marcher. J'ai gravi l'arête de Mondeils dans le sac de mon père.


Combien de livres?

103 édités et quelques autres dans un placard.


L'écriture?

Pas un besoin, une addiction. La complexité de l'écriture est sans limite. C'est la découverte de ses secrets qui fait un vrai écrivain, pas le nombre de pages publiées.…


Gourette 1930. Que regrettez-vous?


La liberté qui nourrit l'esprit d'aventures.



Portrait chinois


Si vous étiez une montagne?

Aucune préférence particulière. mais toutes les montagnes qui sont encore inconnues.

Une fleur?

Un edelweiss, bien sûr! Le plus blanc, le plus duveteux et le plus grand possible.

un animal ?

Un oreillard, c'est-à-dire une espèce de chauve-souris avec de longues oreilles.

une randonnée?

Toutes les randonnées hors des sentiers battus.

Une saison?

L'automne dans les Pyrénées, ses brumes, son silence recueilli, ses teintes.
C'est la saison réservée aux vrais amateurs des Pyrénées.


Une couleur ?

Celle d'un glacier des Andes au coucher du soleil. Toutes les couleurs du prisme y défilent en quelques minutes

Un phénomène naturel ?

Un immense canyon inconnu

Un lieu?

"Los Oscurros" du rio Vero, c'est-à-dire la clarté promise après les ténèbres.

Un sport?

Le canyoning, bien sûr.

Un artiste ?

Le peintre Pablo Tillac.

Un tableau ?

Justement celui de cet artiste qui a servi pour la couverture de mon livre paru cette année : Tillac, portraitiste des Basques.

 

Dernière parution dans la collection "les marmottes hibernnent aussi"


liv